Les exercices d’évacuation et l’incendie

Lorsqu’un feu se déclenche dans l’enceinte d’un bâtiment, le premier réflexe est généralement de crier « Au feu ! », annonçant ainsi qu’il y a la présence de fumée ou un incendie. Cette phrase est souvent accompagnées d’une panique générale, toutes les personnes présentes se bousculent et partent dans tous les sens pour essayer d’échapper au danger imminent.

Il y a des cris, l’instinct de survie est déclenché et prend le dessus sur le bon sens. L’objectif des exercices d’évacuation est d’acquérir les bons réflexes en cas d’incendie. C’est de changer les comportements habituels. Prenons l’exemple suivant : une étude a démontré que 90% des personnes venues pour la première fois dans une salle de cinéma qui leurs est inconnue, repartent par le chemin par lequel ils sont venus car c’est le seul qu’ils connaissent plus ou moins alors que des issues de secours sont souvent plus près de leur position de départ, ce qui créer des encombrement et des mouvements de panique.

C’est à ce moment-là que la plupart des accidents arrivent, par exemple, des mauvaises chutes dues aux bousculades.

Pour minimiser le nombre de victimes et éviter ces problèmes qui causent souvent les plus gros dommages, il y a l’exercice d’évacuation incendie.
Ci-dessous, vous trouverez toutes les informations et les conseils utiles pour que toutes les personnes présentes sur les lieux de l’incendie soient mises en sécurité de manière rapide et organisée.
Des renseignements sur l’exercice d’évacuation, le point de rassemblement incendie et sur la réglementation d’un plan d’évacuation sont également présents.

 

En quoi consiste une évacuation d’un bâtiment ?

L’évacuation consiste à éloigner et mettre à sureté les personnes présentes dans un lieu où il y a un danger. L’acheminant du groupe peut se faire soit vers l’extérieur, à un point de rassemblement choisi préalablement et indiqué à l’ensemble des employés ou dans une pièce sécurisée prévue pour ce genre de situation.

Le déclenchement d’une évacuation peut être donné pour plusieurs raisons :

  • Une alerte à la bombe
  • Une fuite de gaz
  • Un risque d’effondrement
  • Un incendie ou la présence de fumée
  • Une catastrophe naturelle
  • La libération de produits toxiques
  • Une personne subissant une attaque ou étant dans un état psychologique ou physique instable

L’évacuation se déroule en plusieurs étapes, chacune d’elle doit être respectée à la lettre pour assurer la sécurité de toutes les personnes étant exposées :

  • Informer les personnes présentes du danger
  • Accompagner les personnes selon les plans d’évacuation
  • Vérifier que tout le monde a été informé et a quitté les lieux
  • Faire l’appel et s’assurer que chaque personne a rejoint le point de rassemblement incendie

 

Les obligations réglementaires à suivre en cas d’incendie

Les obligations expliquées ci-dessous concernent uniquement les établissements soumis au code du travail.

Les consignes de sécurité incendie

Dans le code du travail, Article R. 4227-37, il est indiqué que les établissements, ceux abritant plus d’une cinquantaine de personnes et ceux qui manipulent et stockent des matières toxiques ou inflammables, tel que c’est mentionné dans l’article R.4227-34, doivent afficher une consigne à chaque étage concernant la sécurité lors d’un incendie et qu’elle doit être bien visible.
Le code du travail article R. 4227-37 et le décret n°2010-78 établi le 21 janvier 2010 stipule, pour les établissements ne répondant pas aux critères de l’article R.4227-34, que « des instructions sont établies, permettant d’assurer l’évacuation rapide des personnes occupées ou réunies dans les locaux. »

La consigne de sécurité concernant un incendie indique :

  • La situation et la description du matériel d’extinction et de secours
  • Les responsables de l’activation de ce matériel
  • Les identités des responsables chargés de l’évacuation des personnes présentes
  • Les instructions à suivre pour les personnes handicapées
  • Les moyens disponibles pour donner l’alerte
  • Les personnes désignées pour prévenir les pompiers dès l’annonce de l’incendie
  • Les cordonnées pour joindre les premiers secours
  • Le rappel à la personne remarquant l’incendie de déclencher l’alerte comme le précise le code du travail article R. 4227-38

Les plans d’évacuation

Les plans d’évacuation peuvent s’avérer très utiles, par exemple pour trouver le point de rassemblement incendie.
La réglementation d’un plan d’évacuation stipule que les plans d’évacuation doivent être placés proche des ouvertures, ils représentent la structure des bâtiments et peuvent aider les personnes, surtout en état de panique, de trouver le chemin le plus rapide pour rejoindre le point de rassemblement incendie.
Néanmoins, ce n’est pas parce qu’il existe une réglementation d’un plan d’évacuation que les plans d’évacuation sont obligatoires, légalement, les bâtiments ne sont pas tenus d’en avoir, cependant, ils sont fortement conseillés.

Les alarmes sonores

Comme il est stipulé dans le code du travail, les alarmes sonores sont obligatoires au sein des établissements inscrits dans les textes de lois.
Le signal doit pouvoir être entendu dans tous les coins du bâtiment, prévenant ainsi toutes les personnes présentes d’un danger immédiat. Les alarmes peuvent aussi être enclenchées lors d’un exercice d’évacuation incendie. Le dispositif doit pouvoir sonner durant 5 minutes de manière continue.

L’exercice d’évacuation : un entrainement indispensable

Le code du travail, article R.4227-36, précise que les « essais et visites périodiques du matériel et exercices au cours desquels les travailleurs apprennent à reconnaître les caractéristiques du signal sonore d’alarme générale, à se servir des moyens de premier secours et à exécuter les diverses manœuvres nécessaires ».
L’exercice d’évacuation incendie doit être effectué chaque 6 mois environ, les dates, les lieux et les observations doivent être consignés et mis à la disposition de l’inspection du travail.

 

L’organisation et la préparation

Lors d’un incendie, l’organisation est souvent la plus grosse difficulté, car malgré l’exercice d’évacuation, la panique gagne généralement les personnes lorsqu’elles sont face à un danger imminent.
Même avec la préparation qu’offre un exercice d’évacuation, on ne peut pas toujours anticiper les réactions des personnes se sentant menacées.
Une organisation doit être effectuée en prenant compte de différents facteurs, assurant ainsi le bon déroulement de la mise en sureté des individus. Cette dernière doit s’adapter à la nature de l’établissement qui peut être :

  • Des établissements scolaires et des maisons de retraite
  • Des bâtiments à risque contenant des produits chimiques ou inflammables, par exemple, les laboratoires
  • Des bâtiments en hauteur ou souterrain

Une bonne organisation et un exercice d’évacuation incendie permet de mettre en sureté les personnes le plus vite possible et de minimiser le nombre de victimes.
Cela permet aussi d’informer et d’entrainer les personnes désignées à réagir correctement et dans le calme au moment de l’évacuation.
Cette préparation préalable permet également de vérifier que l’ensemble des dispositifs, les alarmes, les éclairages de sécurité et les signalisations, fonctionnent correctement.

Les rôles des membres de l’équipe d’évacuation

Dans un même bâtiment, selon sa taille, il peut y avoir plusieurs équipes, elles sont responsables du bon déroulement des opérations, que ce soit lors d’un exercice d’évacuation ou en situation réelle.

Les guides d’évacuation:

Ils se doivent d’avoir avec eux une liste des personnes présentes dans la zone qui leur est confiée. Ce sont eux qui guident les groupes vers le point de rassemblement en suivant les itinéraires indiquées sur les plans d’évacuation.
Ces responsables sont chargés de faire l’appel et de la coordination du retour sur les lieux de travail après un exercice d’évacuation incendie.

Les serre-files:

Les serre-files sont les personnes vérifiant que toutes les pièces du bâtiment sont vides, les fermer une fois qu’ils s’en sont assurés et indiquer au guide quand il n’y a plus personne sur les lieux.
Ils sont aussi responsables des personnes, aidant le guide d’évacuation en leur expliquant l’itinéraire indiquée sur les plans d’évacuation pour rejoindre le reste du groupe.

Les personnes présentes:

Les personnes présentes doivent essayer de garder leur calme, écouter et suivre le guide ou le serre-file.
Il est interdit de fumer que ce soit en situation réelle ou durant un exercice d’évacuation.

La désignation et la formation des membres de l’équipe d’évacuation

Les membres de l’équipe d’évacuation sont choisis selon plusieurs critères. Tout d’abord, se doit être des personnes au tempérament calme et ayant une bonne adaptation face à des situations imprévues.
Il est cependant déconseillé de choisir des membres du personnel souvent absent à cause de leurs fonctions.
Il existe des formations théoriques et pratiques permettant de les préparer au mieux à leur rôle en cas de danger.
Un exercice d’évacuation incendie permettra de les aider à réagir correctement en situation réelle, cela aidera aussi les personnes présentes à les reconnaître rapidement et à avoir le réflexe de se diriger vers eux pour recevoir les consignes d’évacuation.

Le point de rassemblement incendie

C’est le lieu où les personnes lors d’un exercice d’évacuation et lors d’une situation de danger se dirigent pour être en sécurité.
Le point de rassemblement incendie doit être choisi de manière à ne pas déranger l’arrivée et le travail des pompiers ainsi que des secours.
Il doit être éloigné de la source du danger que celle-ci soit le feu ou l’éboulement des infrastructures.

 

Après l’exercice d’évacuation incendie

L’exercice d’évacuation est très important, il permet de connaître les procédures à appliquer mais aussi d’améliorer l’organisation en cas de réel danger.
Ils permettent également de vérifier le bon fonctionnement des matériaux et que les consignes affichées soient correctement respectées.
Grâce à l’exercice d’évacuation, les personnes apprennent la marche à suivre et prendront connaissance du signal sonore avertissant de la présence d’un danger.

Echanger les ressentis et les impressions avec tout le monde après l’exercice d’évacuation

Après l’exercice d’évacuation, il est important d’échanger avec l’équipe mais aussi avec les observateurs désignés au préalable. Leurs impressions et leurs ressentis permettront de trouver des améliorations à l’évacuation des personnes présentes.
Il est important également de parler à tout le monde, leur rappeler l’importance de l’exercice d’évacuation, que ces essais, permettront, en situation réelle, de sauver des vies.

L’importance du compte-rendu écrit après l’exercice d’évacuation incendie

L’organisateur de l’exercice d’évacuation incendie doit absolument faire un compte-rendu détaillé.
Expliquant la manœuvre, les améliorations, les points forts et des notifications pour optimiser l’évacuation.
Ce compte-rendu doit être mis à jour régulièrement et sur demande des autorités, être présenté en même temps que le registre de sécurité.

Actualités

Posez votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *