Les exercices d’évacuation et l’incendie

exercice incendie

Lorsqu’un feu se déclenche dans l’enceinte d’un bâtiment, le premier réflexe est généralement de crier « Au feu ! », annonçant ainsi qu’il y a la présence de fumée ou un incendie. Cette phrase est souvent accompagnées d’une panique générale, toutes les personnes présentes se bousculent et partent dans tous les sens pour essayer d’échapper au danger imminent.

Il y a des cris, l’instinct de survie est déclenché et prend le dessus sur le bon sens. L’objectif des exercices d’évacuation est d’acquérir les bons réflexes en cas d’incendie. C’est de changer les comportements habituels. Prenons l’exemple suivant : une étude a démontré que 90% des personnes venues pour la première fois dans une salle de cinéma qui leurs est inconnue, repartent par le chemin par lequel ils sont venus car c’est le seul qu’ils connaissent plus ou moins alors que des issues de secours sont souvent plus près de leur position de départ, ce qui créer des encombrement et des mouvements de panique.

C’est à ce moment-là que la plupart des accidents arrivent, par exemple, des mauvaises chutes dues aux bousculades.

Pour minimiser le nombre de victimes et éviter ces problèmes qui causent souvent les plus gros dommages, il y a l’exercice d’évacuation incendie.
Ci-dessous, vous trouverez toutes les informations et les conseils utiles pour que toutes les personnes présentes sur les lieux de l’incendie soient mises en sécurité de manière rapide et organisée.
Des renseignements sur l’exercice d’évacuation, le point de rassemblement incendie et sur la réglementation d’un plan d’évacuation sont également présents.

 

En quoi consiste une évacuation d’un bâtiment ?

L’évacuation consiste à éloigner et mettre à sureté les personnes présentes dans un lieu où il y a un danger. L’acheminant du groupe peut se faire soit vers l’extérieur, à un point de rassemblement choisi préalablement et indiqué à l’ensemble des employés ou dans une pièce sécurisée prévue pour ce genre de situation.

Le déclenchement d’une évacuation peut être donné pour plusieurs raisons :

  • Une alerte à la bombe
  • Une fuite de gaz
  • Un risque d’effondrement
  • Un incendie ou la présence de fumée
  • Une catastrophe naturelle
  • La libération de produits toxiques
  • Une personne subissant une attaque ou étant dans un état psychologique ou physique instable

L’évacuation se déroule en plusieurs étapes, chacune d’elle doit être respectée à la lettre pour assurer la sécurité de toutes les personnes étant exposées :

  • Informer les personnes présentes du danger
  • Accompagner les personnes selon les plans d’évacuation
  • Vérifier que tout le monde a été informé et a quitté les lieux
  • Faire l’appel et s’assurer que chaque personne a rejoint le point de rassemblement incendie

 

Les obligations réglementaires à suivre en cas d’incendie

Les obligations expliquées ci-dessous concernent uniquement les établissements soumis au code du travail.

Les consignes de sécurité incendie

Dans le code du travail, Article R. 4227-37, il est indiqué que les établissements, ceux abritant plus d’une cinquantaine de personnes et ceux qui manipulent et stockent des matières toxiques ou inflammables, tel que c’est mentionné dans l’article R.4227-34, doivent afficher une consigne à chaque étage concernant la sécurité lors d’un incendie et qu’elle doit être bien visible.
Le code du travail article R. 4227-37 et le décret n°2010-78 établi le 21 janvier 2010 stipule, pour les établissements ne répondant pas aux critères de l’article R.4227-34, que « des instructions sont établies, permettant d’assurer l’évacuation rapide des personnes occupées ou réunies dans les locaux. »

La consigne de sécurité concernant un incendie indique :

  • La situation et la description du matériel d’extinction et de secours
  • Les responsables de l’activation de ce matériel
  • Les identités des responsables chargés de l’évacuation des personnes présentes
  • Les instructions à suivre pour les personnes handicapées
  • Les moyens disponibles pour donner l’alerte
  • Les personnes désignées pour prévenir les pompiers dès l’annonce de l’incendie
  • Les cordonnées pour joindre les premiers secours
  • Le rappel à la personne remarquant l’incendie de déclencher l’alerte comme le précise le code du travail article R. 4227-38

Les plans d’évacuation

Les plans d’évacuation peuvent s’avérer très utiles, par exemple pour trouver le point de rassemblement incendie.
La réglementation d’un plan d’évacuation stipule que les plans d’évacuation doivent être placés proche des ouvertures, ils représentent la structure des bâtiments et peuvent aider les personnes, surtout en état de panique, de trouver le chemin le plus rapide pour rejoindre le point de rassemblement incendie.
Néanmoins, ce n’est pas parce qu’il existe une réglementation d’un plan d’évacuation que les plans d’évacuation sont obligatoires, légalement, les bâtiments ne sont pas tenus d’en avoir, cependant, ils sont fortement conseillés.

Les alarmes sonores

Comme il est stipulé dans le code du travail, les alarmes sonores sont obligatoires au sein des établissements inscrits dans les textes de lois.
Le signal doit pouvoir être entendu dans tous les coins du bâtiment, prévenant ainsi toutes les personnes présentes d’un danger immédiat. Les alarmes peuvent aussi être enclenchées lors d’un exercice d’évacuation incendie. Le dispositif doit pouvoir sonner durant 5 minutes de manière continue.

L’exercice d’évacuation : un entrainement indispensable

Le code du travail, article R.4227-36, précise que les « essais et visites périodiques du matériel et exercices au cours desquels les travailleurs apprennent à reconnaître les caractéristiques du signal sonore d’alarme générale, à se servir des moyens de premier secours et à exécuter les diverses manœuvres nécessaires ».
L’exercice d’évacuation incendie doit être effectué chaque 6 mois environ, les dates, les lieux et les observations doivent être consignés et mis à la disposition de l’inspection du travail.

 

L’organisation et la préparation

Lors d’un incendie, l’organisation est souvent la plus grosse difficulté, car malgré l’exercice d’évacuation, la panique gagne généralement les personnes lorsqu’elles sont face à un danger imminent.
Même avec la préparation qu’offre un exercice d’évacuation, on ne peut pas toujours anticiper les réactions des personnes se sentant menacées.
Une organisation doit être effectuée en prenant compte de différents facteurs, assurant ainsi le bon déroulement de la mise en sureté des individus. Cette dernière doit s’adapter à la nature de l’établissement qui peut être :

  • Des établissements scolaires et des maisons de retraite
  • Des bâtiments à risque contenant des produits chimiques ou inflammables, par exemple, les laboratoires
  • Des bâtiments en hauteur ou souterrain

Une bonne organisation et un exercice d’évacuation incendie permet de mettre en sureté les personnes le plus vite possible et de minimiser le nombre de victimes.
Cela permet aussi d’informer et d’entrainer les personnes désignées à réagir correctement et dans le calme au moment de l’évacuation.
Cette préparation préalable permet également de vérifier que l’ensemble des dispositifs, les alarmes, les éclairages de sécurité et les signalisations, fonctionnent correctement.

Les rôles des membres de l’équipe d’évacuation

Dans un même bâtiment, selon sa taille, il peut y avoir plusieurs équipes, elles sont responsables du bon déroulement des opérations, que ce soit lors d’un exercice d’évacuation ou en situation réelle.

Les guides d’évacuation:

Ils se doivent d’avoir avec eux une liste des personnes présentes dans la zone qui leur est confiée. Ce sont eux qui guident les groupes vers le point de rassemblement en suivant les itinéraires indiquées sur les plans d’évacuation.
Ces responsables sont chargés de faire l’appel et de la coordination du retour sur les lieux de travail après un exercice d’évacuation incendie.

Les serre-files:

Les serre-files sont les personnes vérifiant que toutes les pièces du bâtiment sont vides, les fermer une fois qu’ils s’en sont assurés et indiquer au guide quand il n’y a plus personne sur les lieux.
Ils sont aussi responsables des personnes, aidant le guide d’évacuation en leur expliquant l’itinéraire indiquée sur les plans d’évacuation pour rejoindre le reste du groupe.

Les personnes présentes:

Les personnes présentes doivent essayer de garder leur calme, écouter et suivre le guide ou le serre-file.
Il est interdit de fumer que ce soit en situation réelle ou durant un exercice d’évacuation.

La désignation et la formation des membres de l’équipe d’évacuation

Les membres de l’équipe d’évacuation sont choisis selon plusieurs critères. Tout d’abord, se doit être des personnes au tempérament calme et ayant une bonne adaptation face à des situations imprévues.
Il est cependant déconseillé de choisir des membres du personnel souvent absent à cause de leurs fonctions.
Il existe des formations théoriques et pratiques permettant de les préparer au mieux à leur rôle en cas de danger.
Un exercice d’évacuation incendie permettra de les aider à réagir correctement en situation réelle, cela aidera aussi les personnes présentes à les reconnaître rapidement et à avoir le réflexe de se diriger vers eux pour recevoir les consignes d’évacuation.

Le point de rassemblement incendie

C’est le lieu où les personnes lors d’un exercice d’évacuation et lors d’une situation de danger se dirigent pour être en sécurité.
Le point de rassemblement incendie doit être choisi de manière à ne pas déranger l’arrivée et le travail des pompiers ainsi que des secours.
Il doit être éloigné de la source du danger que celle-ci soit le feu ou l’éboulement des infrastructures.

 

Après l’exercice d’évacuation incendie

L’exercice d’évacuation est très important, il permet de connaître les procédures à appliquer mais aussi d’améliorer l’organisation en cas de réel danger.
Ils permettent également de vérifier le bon fonctionnement des matériaux et que les consignes affichées soient correctement respectées.
Grâce à l’exercice d’évacuation, les personnes apprennent la marche à suivre et prendront connaissance du signal sonore avertissant de la présence d’un danger.

Echanger les ressentis et les impressions avec tout le monde après l’exercice d’évacuation

Après l’exercice d’évacuation, il est important d’échanger avec l’équipe mais aussi avec les observateurs désignés au préalable. Leurs impressions et leurs ressentis permettront de trouver des améliorations à l’évacuation des personnes présentes.
Il est important également de parler à tout le monde, leur rappeler l’importance de l’exercice d’évacuation, que ces essais, permettront, en situation réelle, de sauver des vies.

L’importance du compte-rendu écrit après l’exercice d’évacuation incendie

L’organisateur de l’exercice d’évacuation incendie doit absolument faire un compte-rendu détaillé.
Expliquant la manœuvre, les améliorations, les points forts et des notifications pour optimiser l’évacuation.
Ce compte-rendu doit être mis à jour régulièrement et sur demande des autorités, être présenté en même temps que le registre de sécurité.

20 thoughts on “Les exercices d’évacuation et l’incendie

  • Bonjour
    -qui peux organiser des exercices d’évacuation dans un établissement de type U. ?
    -faut il etre ssiap 1 ? ssiap2 ou ssiap 3 ?
    merci de votre réponse

    • Bonjour Monsieur, désolé pour cette réponse tardive. Tout le monde ayant les compétences peut organiser et animer un exercice d’évacuation. Les points suivants sont extrêmement important quand aux attentes de cet exercice, il faut adapter la bonne pédagogie pour être entendu et écouté mais aussi apporter et transmettre un message suffisamment explicite et pertinent pour que vos participants jouent volontairement le jeu. Voilà, j’espère avoir répondu à votre question et me porte à votre disposition si besoin pour organiser un exercice avec vous sur votre site. Dernier point sur nos solutions, l’utilisation « d’artifice » permet bien souvent de casser la banalité d’un exercice en le rendant un peu plus réel:)
      Cordialement.

  • Bonjour
    lors d’un exercice d’évacuation incendie en entreprise, que prévoient les textes pour des salariés ne voulant pas sortir des locaux et de fait ne pas participer à l’exercice ?
    D’avance, merci
    cdlt

    • Bonjour,

      Aucun texte n’hésite clairement sur ce point. En revanche, le législateur a prévu certaines alternatives qui responsabilisent l’employeur vis à vis de ses salariées mais aussi les salariées eux-mêmes. Pour répondre à votre problématique, tout repose sur la communication. Le contenu et de la qualité de votre dialogue que vous apportez lors de ces exercices demeurent la clé de la réussite d’un exercice et de son efficacité. Le développement de la culture sécurité en interne nécessite un savoir-faire et une communication basée sur l’expérience et le professionnalisme. Je peux vous accompagner si vous le souhaitez. L’accompagnement extérieur est souvent mieux accepté et entendu par les salariées et encore plus, venant d’un ancien pompier de Paris dont les arguments sont basés sur un vécu. A votre disposition.

  • Quelles sont les obligations pour un site regroupant plusieurs établissements ? A qui incombe la responsabilité des exercices dans ces cas ?

    • Bonjour,

      Je viens de réaliser un exercice sur ce genre de site à La Courneuve avec plusieurs entreprises occupants plusieurs bâtiments. C’est le propriétaire qui en a pris la responsabilité et qui est à l’origine de cette initiative. Ensuite, chaque directeur d’entreprise a ses propres obligations semestrielles. Vous pouvez m’écrire par mail via notre page contact si vous souhaitez être accompagné. A votre écoute et disposition si besoin.
      Cordialement.

    • Les saisons ne sont pas des critères restrictifs pour réaliser des exercices. Les évacuations doivent pouvoir être faite 365jrs/365 et 24h/24. A votre disposition pour vous accompagner si besoin.

  • Je ne sais pas comment organiser un exercice, malgré que je suis responsable HSE d’une entreprise récemment recruté. Si quelq’un peut me donner les différentes étapes pour réaliser cet exercice ça m’aiderait beaucoup. Merci.

    • Bonjour, Je vous conseille pour commencer de vérifier que vous disposer de personnels formés à l’évacuation pour votre site (Guide et Serre-file). Enfin, si vous disposez d’un SSI, vous pouvez en profiter pour tester un DM ou un DAI afin de déclencher votre alarme le jour J. Je peux vous accompagner si vous m’envoyer votre adresse mail en vous proposant soit un accompagnement pour votre organisation afin d’être par la suite autonome sur le sujet. L’important concernant l’exercice est d’avoir suffisamment d’observateurs pour identifier les défaillances qui seront des axes d’amélioration par la suite (défaut d’audibilité de l’alarme, non respect des consignes de sécurité, etc….). Bien cordialement.

  • Bonjour,

    vous mentionnez que les exercices d’évacuation doivent être réalisés tous les 6 mois « environ ».
    Or le code du travail art.R4227-39 précise que les exercices et essais périodiques ont lieu au moins tous les six mois.
    Merci de votre aide

    • Bonjour,
      Le code du travail est clair sur les exercices d’évacuation: Article R4227-39
      « La consigne de sécurité incendie prévoit des essais et visites périodiques du matériel et des exercices au cours desquels les travailleurs apprennent à reconnaître les caractéristiques du signal sonore d’alarme générale, à se servir des moyens de premier secours et à exécuter les diverses manœuvres nécessaires. Ces exercices et essais périodiques ont lieu au moins tous les six mois. Leur date et les observations auxquelles ils peuvent avoir donné lieu sont consignées sur un registre tenu à la disposition de l’inspection du travail. »

      Il n’y a donc pas de question à se poser : Les entreprises ont l’obligation de renouveler les exercices d’évacuation incendie tous les 6 mois soit 2 fois par an pour respecter la réglementation du Code du travail. Ceci ne signifie pas de faire évacuer le site systématiquement, c’est la petite subtilité (test d’audibilité, évacuation de site et exercice de confinement conseillé aujourd’hui en complément).
      Vous avez la possibilité de faire appel à un prestataire comme PDCA Engineering pour organiser cet exercice.
      A votre disposition, cordialement.

  • Bonjour,

    Souhaitant effectuer un exercice d’évacuation dans un bâtiment dans lequel mon entreprise est locataire, j’ai contacté le propriétaire afin que celui-ci se rapproche de l’ensemble des locataires présents dans le bâtiment mais également afin qu’il définisse un point de rassemblement.

    Celui-ci est revenu vers moi en m’indiquant le prix que facturera un bureau de contrôle déterminer/valider un point de rassemblement.

    Est-ce aux locataires de facturer cette prestation ? Existe-t-il un texte sur ce sujet ?

    Je vous remercie par avance,

    Nicolas

    • Bonjour,
      je vous conseille de relire votre bail et de voir si vous disposez d’une consignes à ce sujet. Enfin, lors de l’état des lieux, vous devez avoir les plans de votre site, à vérifier pour le point de rassemblement. Il m’est difficile de vous conseiller précisément sur ce point car les conseils à donner seront en fonction de la typologie de votre site et de votre bail. Vous pouvez me contacter par mail directement par la page contact pour vous communiquer mes coordonnées afin d’en discuter.
      Bien cordialement.

  • Bonjour,
    Les exercices d’évacuations sont liés aux consignes d’évacuation et sont obligatoires tous les 6 mois pour :
    – les établissements où sont habituellement réunis plus de 50 personnes ou ceux manipulant des matières inflammables,
    ou
    – tous les établissements ?
    la différence entre consignes incendies et exercices d’évacuation n’est pas clair pour moi.

    Merci pour votre aide

    • Bonjour ,

      Je vous remercie pour l’intérêt pour PDCA Engineering. Voici les réponses à vos questions:
      Le décret du 21 janvier 2010 rappelle les dispositions concernant la consigne de sécurité : celle-ci doit « assurer l’évacuation rapide des personnes occupées ou réunies dans les locaux ». Les consignes de sécurité sont obligatoirement éditées et affichées dans les entreprises de plus de 50 personnes et celles où sont manipulées des matières inflammables (quel que soit le nombre de personnes fréquentant les lieux).
      Dans chaque entreprise, elles doivent être affichées dans chaque local dont l’effectif est supérieur à 5 personnes.
      Ces consignes indiquent :
      – le matériel de lutte incendie : matériel d’extinction, matériel de secours et moyens d’alerte,
      – le personnel compétent : celui chargé d’utiliser le matériel de lutte, celui chargé de l’évacuation du personnel (voire du public) et celui chargé d’alerter les sapeurs-pompiers,
      – le devoir d’alerter et de porter les premiers secours, pour toute personne constatant le début d’incendie,
      – les mesures particulières en cas de présence de personnes à mobilité réduite

      Depuis le 1e juin 2013, la norme NF X 08-070 « Informations et instructions de sécurité — Consignes et instructions, plans d’évacuation, plans d’intervention, plans et documentation technique de sécurité » établit les règles de conception que doivent suivre les consignes de sécurité-incendie affichées dans les établissements.

      En conclusion, on peut en déduire que si vous avez des locaux accueillant + de 5 personnes, les consignes doivent être affichées.
      Enfin, les consignes existent pour rappeler les informations importantes en cas d’urgence et l’exercice d’évacuation sert à vérifier le bon fonctionnement de vos moyens de secours et l’audibilité des équipements d’alarme en plus de familiariser le personnel à se confiner ou évacuer leur lieu de travail efficacement en toute sécurité.

      Je reste à votre disposition si besoin pour d’autres questions ou besoins en formation sécurité et/ou d’audit/conseil en sécurité.
      Cordialement.

  • Bonjour,
    L’exercice d’évacuation incendie nécessite t’il que l’entreprise soit équipée d’une alarme incendie alors que le nombre de salarié varie habituellement entre 44 et 58 personnes et ponctuellement de plus de 70 personnes lors de réunions commerciales ou formations ?
    Merci d’avance,
    cordialement

    • Bonjour Madame,

      Tout d’abord je vous remercie de l’intérêt que vous portez à PDCA Engineering. Pour répondre à votre question, il est très explicitement expliqué dans le Code du travail les obligations de l’employeur à ce sujet. Rappel:
      Le Code du travail prévoit des prescriptions générales pour tout établissement qui peuvent être renforcées par des textes réglementaires spécifiques si le bâtiment est classé Etablissement Recevant du Public (ERP) ou Immeuble de Grande Hauteur (IGH).
      – Alarme sonore et consignes de sécurité incendie
      Les consignes de sécurité concernant l’incendie font partie intégrante des mesures de prévention. Elles sont obligatoires pour les établissements comptant plus de 50 personnes ou ceux où sont manipulées des matières inflammables. Le chef d‘entreprise doit mettre en place des consignes d‘évacuation qui :
      – précisent le matériel de secours et d‘extinction,
      – désignent le personnel chargé de prévenir les secours,
      – précisent les moyens d‘alerte, et d‘évacuation (désignation du guide d‘évacuation, désignation de la personne qui donne l‘alerte aux pompiers en cas d‘incendie et aux secours extérieurs),
      – prévoient que toute personne apercevant un début d‘incendie doit donner l‘alerte et doit mettre en oeuvre les moyens de premiers secours sans attendre l‘arrivée du personnel spécifiquement désigné.
      Les consignes doivent également prévoir des essais et visites périodiques du matériel et des exercices au cours desquels le personnel apprend à reconnaître les caractéristiques du signal sonore d’alarme générale, à se servir des moyens de premier secours et à exécuter les diverses manoeuvres nécessaires.
      Dans les mêmes établissements, une alarme sonore doit être installée de façon à être audible en tout point du bâtiment pendant le temps nécessaire à l‘évacuation.

      Donc il n’y a aucune notion de situation ponctuelle ou permanente stipulé mais un nombre de personne pouvant se trouver dans l’établissement au moment d’un sinistre. Vous pouvez me contacter directement via notre page contact de notre site pour plus d’informations voire un accompagnement pour de la formation ou sur le type d’alarme à installer. Bien cordialement.

  • Bonjour,
    Ma direction est réticente à l’installation d’alarmes incendie par ce que nous ne dépassons pas les 50 salariés présents dans l’entreprise chaque jour, Vu le nombre en général de 44 chaque semaine pouvant atteindre parfois 58 salariés si tout le personnel sédentaire est au complet voir plus de 70 lors des réunions commerciales semestrielles, avons-nous l’obligation d’installer des alarmes sonores ?
    Pouvons-nous organiser des exercices d’évacuation incendie sans ces installations bien que nous avons un dépôt de 4500 m² et 1200 m² de bureaux avec un étage ?
    Merci pour votre réponse,
    cordialement

    • Rebonjour Madame,
      il faudrait que je puisse venir visiter votre site pour vous fournir une réponse précise. Où êtes-vous située?
      En tout état de cause, il faut une alarme, le type est à définir sur place afin de voire en fonction de la configuration de vos locaux si des alternatives sont envisageables sinon, les exercices et la formation de vos personnels demeure obligatoire. PDCA Engineering est référencé DATADOCK est peut donc vous proposer une formation sécurité qui sera prise en charge par votre organisme de financement à la formation professionnelle auquel vous cotisez.
      N’hésitez pas à revenir vers moi vis notre page contact de notre site.
      Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *